Économies d’énergie sans geler, est-ce possible?

par Gilbert Migirditsian, ingénieur, inspecteur en bâtiment et fondateur de GM Inspection

Maintenant que les températures plus froides sont finalement parmi nous, il est maintenant bien de songer de quelle façon des économies d’énergie sont possibles sans geler mais est-ce que le tout est réellement possible?  Non, je ne recommande pas à quelqu’un de porter trois chandails la nuit en couchant sous deux douillettes mais, avant tout, c’est le confort personnel d’une personne qui va pousser quelqu’un à changer ou non ses habitudes et cela ne peut pas être négligé.  Pour cette raison, peu importe ce que vous décidez de faire, il est très important de penser à la façon qu’un changement de comportement va vous affecter car ceci sera un facteur déterminant pour la conservation ou non du changement en question.  La recommandation la plus évidente est celle qui touche le chauffage et, plus précisément, quand et comment vous chauffez.  Si vous avez un système central à air chaud, faire quelque chose d’aussi simple que changer le filtre va avoir un grand impact.  Ceci n’est pas à cause du fait que le petit moteur va travailler moins fort (même si c’est vrai) mais plutôt avec le fait que vous allez avoir plus d’air chaud qui se rend là où vous voulez que ça se rende donc vous serez moins exigeants de votre fournaise.  Une autre façon d’obtenir des économies d’énergie instantanées est en installant un thermostat programmable.  Si vous chauffez pas l’entremise de plinthes électriques, l’installation se fait très facilement.  Si vous avez un système beaucoup plus compliqué à deux zones comme j’ai chez moi, l’installation sera un peu complexe mais, pour la grande majorité des gens, ceci est une façon assez simple d’obtenir des économies d’énergie.  En effectuant une baisse de seulement deux degrés Celsius lorsqu’on n’est pas à la maison va voir un grand impact et personne ne sera à la maison pour se plaindre qu’il fait plus froid.  La prochaine façon que je recommande d’aller chercher des économies d’énergie est d’investiguer le remplacement de tout luminaire à incandescence par un fluorescent compact ou de l’éclairage au DEL.  Mais encore une fois l’économie d’énergie ne doit pas être obtenu à tout prix (et doit être soigneusement calculé) car l’éclairage affecte énormément le décor ainsi que notre humeur et la dernière chose que quelqu’un veut est d’avoir une facture moins salée tout en étant inconfortable chez soi.  Si vous habitez un bâtiment plus âgé, une meilleure isolation aura certainement un effet positif sur votre facture d’énergie.  Évidemment, les gains doivent être assez significatifs pour que l’isolation des murs soit rentable mais, par mon  expérience passée, un endroit où les gains risquent d’être significatifs est dans le grenier.  Assurez-vous d’avoir des conseils judicieux car les économies doivent être suffisantes afin que la période de récupération de l’investissement soit raisonnable.  Finalement, on ne doit pas oublier de quelle manière on procède dans notre quotidien avec l’utilisation de l’énergie.  Effectuer son lavage à l’eau froide, éteindre de l’éclairage non requis, baisser les stores durant la nuit et même notre méthode de cuisson (utiliser un four à convection, par exemple) vont tous avoir des effets positifs sur une facture d’énergie sans toutefois demander une grande adaptation de notre part.  La clé du succès est de garder en tête que peu importe ce qu’on décide de faire, un changement doit être facile à vivre avec sinon la nature humaine va faire en soi qu’on ne pourra le tolérer.  Personne n’aime se torturer donc c’est mieux d’utiliser l’énergie judicieusement et non de songer à « couper » sa consommation.

On se donne rendez-vous la prochaine fois pour d’autres informations utiles! Entre temps, visitez-nous sur notre page Facebook.

 

GM